L’Uhuru Peak : le sommet le plus haut de Tanzanie

Le continent africain se constitue de nombreux pays ; mais la Tanzanie, parmi ces derniers, a su se faire remarquer avec le fameux pic Uhuru. C’est un endroit paradisiaque attirant une multitude de touristes chaque année. Cela vous tente pour vos prochaines vacances ? Découvrez les caractéristiques de l’Uhuru Peak et ce qu’il faut faire pour y vivre un moment inoubliable.

Et si on parlait de  l’Uhuru Peak ?

Etymologiquement, le mot « Uhuru » veut dire « liberté » en swahili ; et c’est un nom plus que mérité si on se base sur l’altitude et l’étendue du pic. Ce plus haut pic de la Tanzanie se trouve à 5 895,8 mètres d’altitude sur le Kibo, un des montagnes volcaniques formant lui-même le Kilimandjaro. Avec une telle altitude, l’Uhuru Peak offre un paysage inégalable aux alpinistes y parvenant. Toutefois, il faut avouer qu’elle est aussi un grand défi pour ces derniers, surtout avec la neige éternelle et les glaces qui la submergent tout au long de l’année. Et si cela ne vous freine pas, sachez qu’il existe divers points d’accession.

Comment accéder au sommet le plus haut de la Tanzanie ?

Certes, l’Uhuru Peak est le plus haut sommet de l’Afrique ; mais elle n’est pas impossible à atteindre. D’ailleurs, les adeptes du défi ont même deux différentes voies pour y accéder, à savoir la voie Machame, la voie Marangu et la voie Rongaï.

En optant pour la voie Machame, vous emprunterez deux itinéraires différents pour la montée et la descente. Ce qui vous permettra d’explorer divers paysages pour la même destination. Vous auez ainsi l’occasion de marcher des jours dans la forêt équatoriale afin d’arriver à Machame Gate. Tout à fait le must pour les amoureux du camping et de la nature sauvage ! Par la suite, vous pourrez continuer vers les paysages lunaires de Barafu avant d’atteindre le sommet de l’Uhuru. Aussi, cette voie est conseillée en raison de son adaptation plus favorable à l’acclimatation.

Quant à la voie Marangu, c’est la voie classique, la plus facile et la plus courte puisqu’elle ne fait que 20km. De plus, vous pourrez accéder à des refuges tout au long du parcours. Il vous faudra 5 jours de trekking si vous choisissez cette voie. Sur le chemin, vous aurez l’occasion d’admirer une flore unique, riche en arbres fruitiers, en fougères. Et diverses cascades orneront également votre trekking.

Pour finir, la voie Rongaï approche le mont par le Nord. Pour le retour, par contre, il faudra emprunter la voie Marangu.

De quoi aurez-vous besoin pour votre trek ?

Quel que soit la voie que vous allez prendre, l’aventure durera plusieurs jours. Autrement dit, il est préférable de prendre avec vous quelques matériels et équipements indispensables, tels qu’un sac de couchage, une couverture de survie, un matelas gonflable (si vous en avez), un sac de viande et un sac de nourriture, une bouteille d’eau, ainsi que des vêtements et accessoire pouvant vous maintenir à chaud.

La rivière Tarangire : une rivière qui ne se tarit jamais
Partez découvrir l’ancien volcan de Ngorongoro